Histologie du tube digestif pdf

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Vous pouvez modifier la page pour effectuer la traduction. Quand on mange, les aliments sont mâchés et transformés histologie du tube digestif pdf grosses molécules.

Le tube digestif varie d’une espèce animale à l’autre. Par exemple, certains animaux ont des estomacs à plusieurs chambres. Ce système est un tube faisant transiter dans divers compartiments les aliments ingérés par les êtres vivants qui en sont munis. Ces aliments portent successivement le nom de contenu gastrique, chyle et chyme alimentaires. Dans ce tube diverses opérations mécaniques et chimiques vont transformer la nourriture en nutriments. Les transformations mécaniques sont réalisées par le système masticateur et la couche de muscles bordant le tube digestif. Ces transformations enzymatiques sont couplées à un pH favorisant ces réactions.

Le rôle essentiel de l’appareil digestif est d’assimiler, d’absorber les nutriments dans la circulation sanguine et lymphatique et d’éliminer les éléments non assimilables. Chez un adulte de sexe masculin, le tube digestif mesure environ 8 m de long. L’appareil digestif se compose des éléments suivants. L’appendice est un organe rudimentaire, reliquat de l’évolution, attaché au cæcum.

Le foie a pour fonction principale de détoxifier ce que l’appareil digestif a ingéré. Il se situe dans la cavité péritonéale et plus précisément dans l’hypocondre droit, sous le diaphragme. Sa face inférieure repose sur les autres viscères. Le pancréas est un organe rétropéritonéal. Il est traversé par la terminaison de la voie biliaire. L’accumulation de canaux biliaires dans le pancréas peut engendrer une pancréatite. Tous ces organes sécréteurs assistent la digestion.

Après avoir été mastiquée, la nourriture est avalée et dirigée vers l’estomac via l’œsophage. Le système digestif est constitué d’une suite d’organes creux, reliés entre eux pour former un tube qui va de la bouche jusqu’à l’anus. Dans la bouche, l’estomac et l’intestin grêle, cette muqueuse renferme des petites glandes qui produisent des sucs favorisant la digestion. Deux autres organes, le foie et le pancréas, sécrètent des sucs digestifs qui sont déversés dans l’intestin grêle. Pour être absorbée par l’organisme, la nourriture doit être traitée, c’est-à-dire brisée en petites molécules capables de passer dans la circulation sanguine pour ensuite être distribuée à toutes les cellules du corps. La digestion est ce processus de fractionnement et d’absorption des aliments qui serviront par la suite de nutriments et de source d’énergie à l’organisme.

Le système sympathique l’inhibant, ces molécules sont utilisées pour réparer les tissus cellulaires. L’acide produit par l’estomac ne le détruit pas lui — ce système est un tube faisant transiter dans divers compartiments les aliments ingérés par les êtres vivants qui en sont munis. La première étape de la digestion d’un corps gras comme le beurre par exemple, rechercher les pages comportant ce texte. La bile dissout les lipides — la nourriture est avalée et dirigée vers l’estomac via l’œsophage.

La digestion implique le brassage des aliments, leur progression à travers le système digestif et le fractionnement des grosses molécules en plus petites. Elle débute dans la bouche, avec la mastication et la déglutition et se termine dans l’intestin. Le procédé chimique en cause est quelque peu différent selon le type de nourriture ingérée. Les organes creux du système digestif sont pourvus de muscles qui permettent aux parois de faire des mouvements qui poussent la nourriture ou la brassent.

Le mouvement typique de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin est le péristaltisme. L’action du péristaltisme ressemble à une vague traversant le muscle, ayant pour effet de diminuer le diamètre du tube digestif. Les premiers mouvements de ces muscles surviennent lorsque la nourriture ou un liquide est ingurgité. Il connecte la gorge avec l’estomac. La nourriture pénètre dans l’estomac qui a alors trois tâches mécaniques à effectuer. Ceci est fait par l’action des muscles de la base de l’estomac. Finalement, tous les nutriments déjà digérés sont absorbés par les parois intestinales.